Justin Doundangoye aux mains de la DGR, pas d’humiliation jusque là.

0
1055
Justin Doundangoye au sortir de l'assemblée nationale avant d'être dans les locaux de la DGR.

La commission ad hoc de l’Assemblée Nationale présidé par Aurélien Ntoutoume s’est atteler conformément aux dispositions de l’article 38 alinéa 2 de la Constitution, à respecter la sphère de son intervention en réunissant tous les éléments susceptibles d’éclairer le bureau de l’Assemblée Nationale sur la responsabilité de la levée de l’immunité parlementaire du député Justin Ndoundangoye, pas d’humiliation jusque là.

En effet, les membres de la Commission ont travaillés sans relâche sur la pertinence des éléments évoqués par le Procureur général près la Cour d’appel judiciaire de Libreville qui demandait la levée de l’immunité parlementaire du député mis en cause. C’est ainsi que, l’honorable Justin Ndoundangoye a été saisi et auditionné par la Commission ad hoc ce jeudi 26 décembre dans la salle abritant les réunions de la conférence des Présidents de l’Assemblée Nationale.

Aussitôt après son face à face avec les députés de la chambre basse du parlement, l’honorable Justin Ndoundangoye s’est rendu de son propre chef à la DGR (Direction Générale des Recherches).

Justin Doundangoye était jusque là l’ancien député du parti démocratique gabonais(PDG), au siège unique du deuxième arrondissement  de Franceville dans la province du Haut-Ogooué. Avant son départ du gouvernement il occupait les fonctions de ministres des transports et des travaux publics. On espère tout simplement qu’il ne subira pas les mêmes humiliations que ses prédécesseurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here