Journée mondiale de l’ingénierie pour le développement durable.

0
676
Une des écoles de l'émergence au Gabon.

Le Gabon et l’UNESCO célèbrent, le 04 mars courant, l’édition 2021 de la Journée mondiale de la l’ingénierie pour le développement durable, avec la participation des ingénieurs et élèves-ingénieurs. l’évènement est prévu se dérouler en ligne.

Au-delà de la célébration, la manifestation permettra de lancer les jalons d’un futur programme d’appui de l’UNESCO, au Gabon, visant à promouvoir et à développer les sciences de l’ingénierie dans le pays. Proclamée en 2019, la Journée mondiale de l’ingénierie pour le développement durable vise à sensibiliser les Etats et les populations au rôle de l’ingénierie dans la vie moderne, qui est essentiel, par exemple, pour atténuer les effets du changement climatique et favoriser le développement durable, en particulier en Afrique et dans les petits États insulaires en développement (PEID).

Cette célébration, de l’édition 2021 au Gabon, prévoit plusieurs sessions de discussion autour du thème de l’année, « Bâtir un monde en bonne santé : l’ingénierie pour une planète saine », ainsi qu’un concours de maquettes de projets d’ingénierie des élèves-ingénieurs. La célébration permettra également de découvrir le Rapport sur l’ingénierie de l’UNESCO, lequel souligne, entre autres, le rôle crucial des ingénieurs dans la réalisation de l’Agenda 2030 pour le développement durable, et montre comment une vision inclusive et égalitaire de la profession peut apporter des perspectives nouvelles, tout en répondant à la nécessité d’un plus grand nombre d’ingénieurs. Par ailleurs, la Journée s’inscrit dans le cadre du programme de participation, sous les auspices de la Commission nationale gabonaise pour l’UNESCO, à la deuxième édition (2021) de la Biennale de Luanda,  Forum panafricain pour la culture de la paix ayant pour objectif de renforcer le Mouvement panafricain pour une culture de la paix et de la non-violence par l’instauration d’un partenariat multipartite entre les gouvernements, la société civile, la communauté artistique et scientifique, le secteur privé et les organisations internationales.

Présidé par le Professeur Patrick MOUGUIAMA DAOUDA, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique, du Transfert de Technologies et de l’Education Nationale, chargé de la Formation civique, Président de la Commission nationale pour l’UNESCO, l’évènement verra la participation de  Rachel Annick OGOULA AKIKO, Ambassadeur, Déléguée permanente du Gabon auprès de l’UNESCO, de monsieur Firmin Edouard MATOKO, Sous-Directeur Général pour la Priorité Afrique et les Relations extérieures de l’UNESCO et madame Shamila NAIR-BEDOUELLE, Sous-Directrice Générale pour les sciences exactes et naturelles de l’UNESCO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here