Gabon/SYNTEE+, SEERPAC, ONEP : Grève lundi 27 décembre.

0
2994
Une vue du siège de la société d'énergie et d'eau du Gabon

Les mesures draconiennes initiées par le gouvernement en vue d’amener les populations et travailleurs de différents secteurs d’activités à se faire vacciner, seraient  à l’origine du déclenchement  dès ce lundi  27 décembre d’une  grève générale dans le secteur du pétrole et des activités connexes, Eau et électricité du Gabon. Une grève qui  pourrait paralyser plusieurs secteurs d’activités si le gouvernement  ne corrige pas sa copie.

Les gabonais pourraient vivre des moments difficiles avec cette grève qui vient d’être déclenchée par les  employés  du secteur pétrole et des activités connexes Eau et électricité. Les syndicalistes s’insurgent contre l’obligation vaccinale,  l’augmentation du test PCR covid-19 et l’obligation de présenter un pass sanitaire pour avoir accès à son lieu de travail.

A en croire ces derniers, «  l’augmentation des coûts du test PCR et son caractère obligatoire pèse sur les salaires  des travailleurs sans aucune compensation.  Considérant que le gouvernement et les employeurs ont instauré la discrimination   des travailleurs non volontaire au vaccin et ce, en violation du code  du travail qui dispose en son article 9 alinéa 1 que : «  tous les travailleurs sont  égaux devant la loi et bénéficient de la même protection et des mêmes garanties  », dénoncent les syndicalistes.

Au regard de ce qui précède, les syndicalistes   ont décidé  de déclencher une grève générale dès ce lundi 27 décembre sur l’ensemble des installations des sociétés des secteurs précités. Une nouvelle grève dans des secteurs stratégiques qui, comme les régies financières et le secteur de l’éducation pourrait paralyser le fonctionnement des administrations. Mais également,   avoir des conséquences néfastes sur l’économie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here