Gabon/« La suspension des taxes municipales était un mal nécessaire ! » dixit Christian NGOUA.

0
916

Répondant aux questions de la presse à son cabinet, le premier maire adjoint de la commune de Libreville Christian NGOUA a évoqué au cours de cet entretien fructueux l’épineux problème de la suspension temporaire du recouvrement des taxes qui avait été décidé au lendemain des émeutes survenu à Libreville au soir du 31 août.
Selon le maire NGOUA qui avait d’ailleurs signé l’arrêté, il s’agissait en effet de voler au secours des opérateurs économiques et surtout de compatir à la douleur de nombreux compatriotes ayant perdu leurs biens durant ces évènements malheureux. « Cette décision nous ne la regrettons pas d’ailleurs même si, nous avons enregistré un certain manque à gagner considérable, mais il s’agissait là d’appliquer in extenso la politique du chef de l’Etat qui invite chacun à être responsable à son niveau pour changer le quotidien des gabonais ».
Sur le plan sous régional le maire adjoint a salué la tenue à Libreville de la 8ème session Extraordinaire de la CEEAC dont les travaux portaient sur la problématique de la sécurité et de la paix en Afrique Centrale. « Le Gabon pays à multiples frontières est plus que concerné par les conflits armées et surtout par le terrorisme au Cameroun et au Nigéria, d’où la nécessaire union sacrée entre les pays de la CEEAC ; Aussi après le sommet de la francophonie le Gabon encore une fois est au centre de la diplomatie africaine preuve de la politique consensuelle voulue par le chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA » a renchérie le Maire Adjoint de la Commune de Libreville Christian NGOUA.
Ryva MENGHA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here