Gabon : La réforme de l’INFASS, une nécessité pour le ministère de la Santé et des Affaires sociales.

0
347
Le ministre de la Santé durant la séance de travail

Le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Dr Guy Patrick Obiang Ndong, assisté de son ministre délégué, Justine Lembimbi épse Mihindou, a dirigé une séance de travail le lundi 21 mars 2022. Ladite séance a porté sur l’accélération de la réforme de l’Institut national de formation d’action sanitaire sociale (INFASS).

La réunion tenue en présence des Secrétaires généraux du Ministère et de la Direction de l’INFASS a permis aux ministres de réitérer le but de cette réforme contenue dans le Plan d’accélération de la transformation (PAT). En effet, elle vise la mise à disposition de personnels qualifiés et formés selon les normes internationales dans les domaines de la santé et du social.

« L’INFASS doit mutualiser, capitaliser et optimiser son organisation et ses enseignements […] comme souhaité par les plus hautes autorités », a déclaré le ministre de la Santé et des Affaires sociales.

La transformation de cet institut passe par la redéfinition des curricula de formation. Ils doivent être conformes aux exigences du système LMD (Licence-Master-Doctorat). C’est à ce titre que le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Dr Guy Patrick Obiang Ndong va s’entretenir avec le ministre de l’Enseignement supérieur, Pr Patrick Mouguiama Daouda. Une commission de réflexion avec les universités des sciences de la santé (USS) et Omar Bongo (UOB) sera mise en place pour atteindre les objectifs voulus.

Par ailleurs, un autre comité de réflexion va être créé. Celui-ci aura la charge d’organiser le premier concours au diplôme national de la santé pour les professions paramédicales conformément aux dispositions du décret 0121/PR/MS du 06 mai 2021. Selon le vœu du ministre, il va éradiquer l’anarchie constaté dans la formation des personnels de santé dans les établissements privés.

Délivrant des diplômes pour les niveaux Bac+2, Bac+3 et Bac+5, l’INFASS assure la formation initiale et continue dans les filières professionnelles, notamment dans les domaines d’action sanitaire et sociale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here