Gabon/Clash à l’Assemblée Nationale : quand Paul Biyoghe Mba sort de sa réserve.

0
1299
Petit Lambert Ovono, l’évaluateur certifié des politiques publiques et président de Sogeval. .

À beau couvrir la vérité, elle finit toujours par sortir, et même par exploser sur nos figures.

En cause, c’est la distribution des postes de l’Etat, et notamment dans l’administration (bien public) qui, depuis un certain temps, ne répondrait plus aux valeurs d’unité nationale. C’est sans doute ce qu’a exprimé à l’Assemblée Nationale, le député du 3ème siège du Komo-Mondah, ancien Premier ministre, fidèle d’Ali Bongo, homme pondéré et qui n’est pas n’importe qui, en dénonçant le front du G2 et des Nzebi, en pleine session plénière à l’Assemblée Nationale.

Même s’il faudrait rappeler que Biyoghe Mba a été trop clivant lors de son passage au 2-décembre où ne comptaient pour lui que ses anciens amis du MCD, n’empêche, le président de la commission de l’environnement à l’Assemblée Nationale trouve anormal l’inégale répartition des postes au bureau de l’Assemblée où le Haut Ogooué seul occupe 5 postes sur 15 alors que le Gabon compte 9 provinces.

De même, il a fait remarquer que les Nzebi seraient les plus nombreux ou les seuls représentés à tous les niveaux et nombreux au bureau de l’Assemblée Nationale.

En réaction, on signale que Régis Immongault et Ali Akbar Onanga seraient tout de suite sortis de la salle.

Quel message Paul Biyoghe Mba veut-il faire passer aux Gabonais? Chaud devant !

Petit-Lambert OVONO, Evaluateur certifié des politiques publiques, président de SOGEVAL et de la Ligue Gabonaise des biens publics

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here