Gabon : CanalBox sabote les activités du groupe EK presse.

0
360
Thierry Mebale Ekouaghe, le Président du groupe EK presse

Difficile de pouvoir travailler correctement avec la Box de Canal. CanalBox a du mal à fournir correctement la connexion internet avec sa fibre optique. Impossible de rentrer dans l’univers de la fibre, 50 Mb/s en illimiter. Ce qui revient à dire que le consommateur ne profite pas des 25 000 francs CFA /mois, qu’il débourse. La preuve, le groupe EK presse en paye les frais depuis pratiquement 2020 jusqu’à récemment. Pas plus tard que lundi 12 septembre dernier, le groupe de presse n’avait pas de connexion, elle est revenu le mardi 13 septembre à 19 heures 45 minutes après avoir appelé le 8600 et communiqué avec certains responsables au téléphone. Afin de pouvoir mettre un terme à cela, le groupe EK presse a tenu une conférence de presse le mercredi 14 septembre dans ses locaux à Nzeng-Ayong pour dénoncer cette forme de sabotage à l’endroit des médias du groupe.

« Ce n’est pas la première fois que nous subissons cette forme de sabotage de nos activités de la part de CanalBox. Vous savez, nous les médias en ligne ne pouvons pas travailler sans la connexion. Nous avons pris des engagements avec nos partenaires, et l’on se doit de les respecter, idem pour la direction générale de CanalBox qui doit respecter les leurs vis-à-vis de ses clients, ne pas le faire constitue un manque à gagner pour nous et ce n’est pas la première fois que cela nous arrive. Hier mardi par exemple, nous étions contraints d’envoyer les articles des correspondants et ceux de Libreville jusqu’à 22 heures. Nous sommes parties du desk à 22 heures 30 minutes avec ce que cela comporte comme risque » a regretté Thierry Mebale Ekouaghe, le Président du groupe EK presse.

Dans son intervention il n’a pas manqué de relever que si au départ cette connexion était fluide, aujourd’hui ce n’est plus le cas. On enregistre même un ralentissement avec des coupures, surtout les après-midi. En 2020, le groupe EK presse avait pratiquement fait plus d’une semaine sans connexion, et la direction générale n’avait pas daigné présenter ses excuses à ses abonnés.

Comment vanter les mérites de la fibre optique en affirmant que c’est le Très Haut Débit par fibre, alors que CanalBox est dans l’impossibilité de bien satisfaire la clientèle estimée à plus d’un million d’abonnés. Le groupe EK presse espère ne plus enregistrer de tels désagréments au risque de multiplier des actions pour se faire entendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here