Gabon : 1ère Biennale de l’Afrique centrale pour une culture de la paix

0
340
Photo de faille au sortir de l'ouverture de la 1ère Biennale de l’Afrique centrale pour une culture de la paix

Le Collège des Hautes Etudes de Stratégie et de Défense(CHESD) de Kinshasa a servi de cadre pour abriter la 1ère BIENNALE DE L’AFRIQUE CENTRALE POUR UNE CULTURE DE LA PAIX présidée par le Commandant du CHESD représentant  le Ministre de la Défense Nationale de la République Démocratique du Congo.

Cette conférence est une opportunité pour les participants de jeter un regard rétrospectif sur le chemin parcouru les vingt dernières années dans la conquête permanente de la paix, la sécurité et la stabilité. La rencontre de Kinshasa vise à : 1- Examiner l’impact et la contribution de l’Architecture Africaine de Paix et de Sécurité (APSA) en Afrique centrale au fil des années ; 2. Sensibiliser à l’importance de cultiver la paix pour le bien-être individuel et collectif ; 3. Examiner la place de la culture dans l’architecture de paix et de sécurité de la région ; 4. Proposer les piliers constitutifs d’une feuille de route multisectorielle de la CEEAC pour faire taire les armes dans la région.

Ont pris part à la cérémonie d’ouverture :

Le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, chef du Bureau Régional des Nations Unies pour l’Afrique Centrale, l’Ambassadeur Abdou Abarry ; Mesdames et Messieurs les Représentants Spéciaux du Président de la Commission de l’Union Africaine auprès des pays de l’Afrique Centrale ; Messieurs les Représentants Spéciaux du Président de la Commission de la CEEAC ; Madame la Représentante adjoint du Programme Nations Unies Pour le Développement (PNUD) ; Monsieur le Représentant du Centre africain pour la résolution constructive des conflits (ACCPORD) ; Mesdames et Messieurs les Présidents des Conseils Nationaux de la Jeunesse des Etats membres de la CEEAC.

La délégation de la Commission de la CEEAC est conduite par son Président,  Gilberto Da Piedade Verissimo.

Dans son discours le Président de la Commission de la CEEAC a déclaré que l’organisation des présentes assises répond à un objectif clair, celui de redonner à la Culture ses lettres de noblesse, afin qu’elle puisse agir comme un outil d’éveil des consciences, un marqueur de nos nombreuses et diverses originalités, un catalyseur de l’unité dans la diversité et un vecteur de paix dans un monde exposé aux agressions et autres formes de violence.

L’ambassadeur Gilberto Da Piedade Verissimo s’est réjoui du choix du lieu pour abriter les travaux de la 1ère Biennale de l’Afrique Centrale pour une culture de la Paix à savoir le Collège des Hautes Etudes de Stratégie et de Défense, un centre d’excellence de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) donc une prestigieuse institution dont la vocation est d’ajouter une plus-value dans la formation des officiers appelés à assumer de hautes responsabilités et à pérenniser la longue tradition et l’engagement des Etats membres en faveur de la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique en général et dans notre sous-région en particulier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here