Consensus autour des acteurs du secteur transport au Gabon.

0
1024
(De gauche à droite) Eya Thomas, Représentant d'Autobilan, Essingone Wilfried, Président du SYNADGTT, Emmanuel Marcos Zue Meye Eyene, Secrétaire Permanent de la CEST, Guidat Fabrice, Directeur Général de Gabon Autosur

La 4e et dernière réunion de concertation entre le Syndicat nationale de la Direction Générale des transports terrestres (SYNADGTT) et la Coordination des entreprises du secteur sécurité dans les transports (CEST)rentre dans le cadre de l’assainissement du secteur des contrôles techniques afin de rehausser la qualité de service au sein des opérateurs économiques qui accompagnent l’Etat gabonais et le gouvernement dans ses missions pour satisfaire et répondre présent à l’appel des usagers qui désirent se voir établir une visite technique ou se voir fabriquer des plaques d’immatriculation au bénéfice de leur véhicule.

Aussi, cette dernière séance de travaille s’inscrit dans le chronogramme des réunions au nom de la synergie qui est constituée du SYNADGTT et de la CEST. Plusieurs mesures ont été prises.

En effet, les problématiques qui minent le secteur ont été épluchées au cas par cas, notamment la question des doublons en immatriculation, des fausses cartes grises, du non-respect des codes couleurs, des obligations des opérateurs vis-à-vis de l’Etat suivant les dispositions de la Convention 140 et du cahier des charges qui constituent les éléments d’assises pour qu’ils effectuent au mieux les missions d’intérêt général.

D’après le président du syndicat national de direction générale des transports terrestres (SYNADGTT), Essingone Wilfried «La réunion a trouvé l’assentiment de tous, les acteurs ont pris l’engagement de parler au nom d’une seule personne dans l’intérêt de notre département et qu’aujourd’hui les populations vivantes au Gabon peuvent s’assurer de l’engagement qui a été pris aujourd’hui pour que les visites techniques répondent aux exigences inscrites dans les dispositions du cahier des charges et qu’ils peuvent se rassurer que l’on veille au bon grain de leur sécurité.

Ces rapports seront présents à l’endroit du Directeur Général des transports terrestres, du Secrétaire Général du ministère des transports terrestres et in fine au ministère pour recommandation et décision à prendre. »

D’autres acteurs du secteur se sont exprimés à savoir Thomas Eya, Représentant d’Autobilan : « Je suis satisfait de la réunion car cela a permis de mettre de l’ordre dans le secteur. Mais que cela se fasse rapidement. Nous acceptons les récriminations qui nous ont été faite. »

Le Directeur Général de Gabon Autosur, Guidat Fabrice a lui aussi donner ses impressions « Je remercie le SYNADGTT d’avoir enfin pu porter la voix de Gabon Autosur, après des années d’interpellation. Nous avons enfin pu mettre sur la table, les problèmes que nous rencontrons dans notre activité, aussi bien dans les contrôles techniques que dans la délivrance des plaques d’immatriculation. Nous avons percé l’abcès sur beaucoup de dossiers. Nous attendons maintenant la décision des autorités pour assainir le secteur des transports. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here