Au revoir Jules Bourdes Ougouliguendé.

0
1028
Jules Bourdes lors d'une interview.

Un grand homme politique de taille vient de partir du monde des vivants, laissant la classe politique gabonaise orpheline. Jules Bourdes Ougoulinguendé, l’ancien président du Congrès pour la démocratie et la justice(CDJ), un parti de l’opposition  est décédé le week-end dernier, à la clinique Chambrier de Libreville après avoir été opéré d’une occlusion.

Homme politique très courageux  et très influent, il occupa plusieurs fonctions au sein du gouvernement gabonais à l’époque du défunt Omar Bongo Ondimba, notamment ministre de la Fonction Publique 1976 et ministre de la justice 1978.

Lors de l’avènement de la démocratie, il est élu à l’Assemblée nationale, où il accède au poste de président de cette maison du peuple, sous la bannière du parti démocratique gabonais(PDG), parti au pouvoir .

En 1993, il claque la porte du PDG et de sa fonction de président de l’Assemblée nationale. Trois ans après, prend la tête de la circonscription de Port- Gentil, dans la province de l’Ogooué- Maritime.

Candidat à la présidence de la république en 1993, contre Omar Bongo et en deux mille neuf contre Ali Bongo Ondimba. Opposant jusqu’au bout, il sera membre de la coalition de Jean Ping, lors de l’élection présidentielle d’août deux mille seize. Il laisse une nombreuse familles et un combat politique, celui des élections législatives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here