Gabon/Le Terminal général cargo, et le port minéralier d’Owendo, un gros avantage.

0
1771
Port d'owendo, l’œuvre d'Olam

Le terminal général Cargo en face de l’entrer du camp Général Toulékima et le port minéralier d’Owendo sont des investissements d’Olam. Lors d’une récente visite avec  la presse ses investissements ont permis de connaitre le sérieux du partenaire. Ainsi, au cours de la visite qui avait pour objectif d’évaluer le niveau d’investissement des projets par Olam, mais surtout de connaître l’impact socioéconomique du  terminal général Cargo  et le port minéralier d’Owendo sorties de terre par Gabon spécial économic zone (GSEZ),  une structure qui appartient au groupe Singapourien Olam.

Le terminal Cargo s’étend sur une superficie de 420 mètres de longueur et 200 mètre de largeur, les travaux ont débutés il y a un peu plus de 12 mois et comprend deux phases : le transbordement par barges pour une capacité annuelle de trois millions de tonnes avec un chargement et un déchargement automatisés avec roue-pelle, pour une capacité annuelle de dix millions de tonnes en phase deux, soit une estimation  de plus de 600 emplois.

Sur le terrain nous sommes reçus par le responsable de la logistique et du développement de GSEZ qui confirme ce qui suit : « Ce terminal favorisera grâce aux équipements moderne, un acheminement rapide  des marchandises avec un prix de passage portuaire à moindre coût. Il va aussi réduire le temps de manutention au niveau du port, en gros l’on gagnera en faisant des économies et en temps », a expliqué Bertrand Rose.

Au port minéralier, à environs plus de 4 kilomètres du premier, Olam confirme une fois de plus sont sérieux, avec un port de 45 hectares. La capacité annuelle ici est de 10 millions de tonnes en phase 2 et comprend  90 wagons, soit 80 tonnes/wagon et 1,5 kilomètre de rails.

Pour le directeur des opérations portuaires de GSEZ, Philippe Grey « ce port est un port multi utilisateurs, véritable outil au service de la diversification du secteur des transports au Gabon, cela pour relever le défis(…). Ce projet, permettra d’accélérer la croissance et d’améliorer la compétitivité du pays les échanges sur le plan international, réduire la pauvreté avec les prix très accessibles et créer des emplois, car à long terme le port va générer plus de 300 emplois directs et 1000 indirects, rien que pour ce port d’Owendo.

Toutes ces réalisations s’inscrivent dans le cadre d’un partenariat public-privé, entre l’Etat gabonais et le groupe Singapourien Olam, qui entend véritablement accompagner l’Etat dans sa politique de diversification de l’économie gabonaise. Rien à voir avec  des entreprises venues au Gabon depuis plus de 10, 20, 30, 40 voir  50 ans et  qui n’ont aucun impact social. Elles sont tout simplement là, pour  faire  fortune.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here