Un possible ralliement de Mabri Toikeuse au clan Soro.

0
204
L'ancien ministre Albert Mabri Toikeusse

Suite au limogeage du ministre Albert Mabri Toikeusse, mercredi 13 mai 2020 dernier, Edwige Neshama Sossah, présidente du parti politique République Fraternelle, analyse ce dernier soubresaut de l’actualité politique ivoirienne.

« La tentation sera grande pour Albert Mabri Toikeuse de rejoindre le clan Soro et de se faire une virginité. », réagit à chaud Edwige Sossah présidente du parti République Fraternelle. Sur un air amusant, l’ancienne de l’Ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles réalise qu’il ne peut avoir deux Albert au sein de ce gouvernement Gon.

Versée dans la politique ivoirienne, Edwige Sossah se souvient de la déclaration de guerre d’Albert Flinde, alors ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle à Albert Mabri Toikeuse pour le contrôle de la région de Man (Ouest de la Côte d’Ivoire).

« Les frères ennemis du Rhdp n’ont plus l’intention de pacifier les choses. Je considère qu’on ne peut être au Rhdp et être en même temps à l’Udpci. Il est difficilement concevable pour moi de “manger” à tous les râteliers. Cette nomination prouve que les années n’ont pas écorné l’image d’Albert Flindé au sein du Rhdp. En revanche pour Albert Mabri Toikeusse, c’est l’heure de la disgrâce », a-t-elle ajouté.

Diplômée de l’Institut d’études des relations internationales (ILERI) de Paris, Edwige Neshama Sossah est écrivaine, experte des questions liées aux relations entre l’Union Européenne et les pays ACP. Les statuts de son parti politique, République Fraternelle, déposés fin décembre 2019 au ministère de l’intérieur, elle entend place une place active dans le développement de son pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here