« Un peu de dignité, de respect et des valeurs à l’endroit d’Ali Bongo Ondimba » dixit Guy Christian Mavioga.

0
176
Guy Christian Mavioga, secrétaire général exécutif du BDC invitant les gabonais à la dignité et au respect des valeurs gabonaises.

L’état de santé du président de la république Ali Bongo Ondimba et le déroulement des élections coupées législatives et  locales de 2018 étaient au centre de la conférence presse animée par Guy Christian Mavioga,  secrétaire général exécutif du Bloc Démocratique Chrétien(BDC) ce mercredi 31 octobre à l’immeuble Padenou. Pour le premier responsable de ce mouvement politique de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence le peuple a le droit de savoir la vérité et le gouvernement gagnerait à dire la vérité au peuple tout en restant dans la dignité et le respect des valeurs africaines.

« Aussi, le BDC juge- t- il de rappeler ici que, le président de la république, fut- il le Chef de l’Etat est, avant tout, un être humain comme nous. Tout être humain peut tomber malade, peu importe la maladie. Tout être humain peut chuter, quelle que soit sa position. D’ailleurs, n’a- t- on pas coutume de dire que : « tout homme est un malade qui s’ignore » !

Pour Guy Christian Mavioga personne n’a le  droit de se réjouir de la mort d’un être humain car  c’est un passage obligatoire. «  Nous devons fuir la haine et être miséricordieux pour obtenir miséricorde un jour selon un passage biblique dans Mathieu au chapitre  5  verset 3- 12, afin de consolider notre vivre ensemble dans l’espérance d’une véritable réconciliation nationale » a renchéri ce dernier.

Revenant sur le déroulement des élections 2018, le secrétaire général exécutif du Bloc Démocratique Chrétien félicite les gagnants a ce scrutin, « l’élection est comme un jeu, nous allons mieux nous préparer pour la prochaine fois. Toutefois les élections terminées, nous devons avoir une lisibilité et une visibilité bien claire pour que l’on sache désormais qui est opposant dans notre pays et qui ne l’est pas. C’est pourquoi le BDC, par ma voie invite tous les 50 partis politiques qui gravitent autour de la présidence de la république et tous les partis politiques qui sont aux affaires de signer la charte de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence dans une nouvelle convention politique pour une nouvelle alliance formelle pour l’émergence du Gabon » a conclu le secrétaire général exécutif du Bloc Démocratique Chrétien Guy Christian Mavioga.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here