Soumission du dossier de candidature du parc national de l’Ivindo au patrimoine mondial de l’UNESCO.

0
154
Une vue d'une partie du parc de l'Ivindo.

Ouvert, le lundi 20 janvier  dernier, par le Ministre de la culture et des arts, l’atelier de Libreville sur le patrimoine mondial poursuivait trois objectifs : (1) renforcer les capacités des professionnels du patrimoine naturel et culturel ; (2) réviser la liste indicative du Gabon et (3) préparer le dossier de nomination du parc national de l’Ivindo.

Les travaux de l’atelier qui ont porté sur le renforcement des capacités sur la convention concernant le patrimoine mondial naturel et culturel de 1972 (les concepts fondamentaux), la mise à jour des biens naturels et mixtes de la Liste indicative du Gabon et les processus d’inscription et l’évaluation du dossier de candidature au patrimoine mondial du Parc National de l’Ivindo, ont permis d’atteindre lesdits objectifs.

En effet, la Liste indicative du Gabon a été révisée. Elle compte désormais 2 biens naturels …

Le dossier de candidature au patrimoine mondial du parc national de l’Ivindo a été présenté, discuté et adopté après des modifications et ajustements. L’atelier a jugé que ce dossier peut être soumis au centre du patrimoine mondial, au plus tard le 31 janvier 2020.

Monsieur Vincenzo Fazzino, Représentant de l’UNESCO au Gabon s’est réjoui de la qualité des résultats obtenus au cours de cet atelier. Selon lui, le patrimoine naturel et culturel dont dispose le Gabon est véritablement un patrimoine au service de l’humanité. En effet, la forêt équatoriale, la biodiversité, l’union et la communion entre connaissance et savoir-faire traditionnels propre et endogène au Gabon, est assez unique au monde. D’où la nécessité pour le Gabon d’inscrire plusieurs de ses biens dans la Liste du patrimoine mondial afin de bénéficier de ce label de qualité qui aide au développement économique des pays ; les touristes sont attirés par les pays qui regorgent plusieurs sites inscrits sur cette Liste.

Monsieur Pierre Mbeng, Directeur de cabinet du Ministre de la culture et des arts, a souligné que pour le Ministre de la Culture et des Arts, Monsieur Michel Menga M’Essone, la culture constitue une valeur à prendre en compte dans l’économie du pays.

La cérémonie s’est achevée par une remise d’attestations de participation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here