Réunion entre le ministre de l’Education Nationale et les partenaires sociaux : Les cours à distance en vue.

0
566
Les élèves du Lycée Paul INDJENDJET GONDJOUT

Une séance de travail regroupant les représentants des APE, les syndicats et le ministre  de l’Education  Nationale Patrick Daouda Mouguiama a eu lieu ce mercredi 1er avril 2020 dans la salle de réunion du ministère. Au regard des mesures gouvernementales imposées à la population pour lutter contre le COVID-19. Le Syndicat de l’Education Nationale (SENA) était représenté par son Secrétaire Général. 

Il est à noter que ladite séance de travail s’est déroulée par vidéoconférence. L’ordre portait sur l’enseignement à distance.

Le ministre Mouguiama a exposé sa stratégie pour permettre aux élèves, surtout ceux des classes des examens 3ième et Terminales, de continuer  à bénéficier des enseignements pour mieux aborder les examens de fin d’année.

Pour cela, le département compte instaurer des enseignements à distance et plusieurs canaux d’interventions vont être utilisés à savoir: la télévision, la radio, Facebook, WhatsApp, les déplacements de personnes, cours par correspondance etc.

Pour ce projet, le ministre de l’Education Nationale Patrick Daouda Mouguiama a confié, que son département ministériel a reçu le soutien des partenaires au développement que sont : UNESCO, UNICEF, AFD et les maisons de téléphonie au Gabon. Avant de conclure que ce sera un processus continu à long terme. Il a également annoncé la redéfinition des missions de radio scolaire émergence pour la rendre nationale ainsi que la création d’une télévision scolaire à l’avenir.

En réponse, les partenaires sociaux ont dit prendre acte de cette intention louable qui nécessite néanmoins des préalables et ont sollicité un temps de réflexion pour des contributions pertinentes à cet ambitieux projet.

Toutefois, ils ont émis quelques pistes à prendre en compte, à l’instar du SENA qui a demandé l’implémentation du protocole préconisé qui ne coûte rien d’être essayé sur le terrain car pouvant permettre aux  élèves concernés et aux enseignants de vivre une expérience inédite durant cette période de vacances forcées pour les élèves et pour les enseignants. Les parents d’élèves, pour leur part ont partagé l’avis des syndicats tout en encourageant l’initiative du ministre.

La piste d’une plage horaire dans les médias publics et privés a été retenue, ainsi que la mise à contribution des radios communautaires locales, la création des groupes WhatsApp, Facebook par établissement, la préparation des cours et des devoirs à domicile par des enseignants que ces derniers déposeront à l’établissement à l’intention de leurs élèves. Cette expérience est mise en pratique dans une école publique de Libreville.

En réponse, le ministre a dit prendre en compte ces enrichissements non sans nous donner un rendez-vous avec les techniciens (inspecteurs, IPN, IGS) cette fois. Tout en rassurant que les techniciens étaient déjà à pieds d’œuvre pour la phase opérationnelle.

Par ailleurs, les syndicats ont réitéré leur demande de voir les vacations des examens 2019 être payées avant la reprise des cours. Le ministre de l’Education Nationale Patrick Daouda Mouguiama, une nouvelle fois s’est engagé avec son ministre délégué à faire aboutir ce dossier dans les tous prochains jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here