Promouvoir le savoir-faire des femmes dans les chaînes de valeurs agricoles.

0
198
Promouvoir la femme dans le domaine agricole pour une meilleure autonomisation.

Au Gabon, la FAO et le Ministère du Commerce placent les chaînes de valeurs agricoles comme véritable levier d’autonomisation des femmes. La chaîne de valeur agricole est caractérisée par une suite d’opérations, dont la fourniture d’intrants, la production, la transformation et la commercialisation.

Au Gabon, les femmes jouent un rôle primordial dans la chaîne de valeur du secteur agricole dans la mesure où elles interviennent à toutes étapes. En moyenne, les femmes représentent 43% de la main-d’œuvre agricole dans les pays en développement et 50 % de la main d’œuvre agricole en Afrique Sub-Saharienne.

Sur le plan national, l’essor de la transformation des produits agricoles est caractérisé par une forte implication des femmes. En effet, sur la chaîne de valeur de ces produits, elles occupent une place prépondérante et créent des emplois dans la transformation. Depuis plusieurs années, en appui au Gouvernement l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) travaille activement au renforcement de leurs capacités, notamment à travers la structuration d’une Fédération nationale des Transformateurs de produits Agricoles du Gabon (FENATAG).

Dans le but de contribuer à la promotion et la visibilité des activités de ces femmes dans les chaînes de valeurs agricoles au Gabon, la FAO en partenariat avec le Ministère du Commerce et des petites et Moyennes entreprises, Petites et Moyennes Industries a organisé sa 6e Réunion du groupe thématique.

Avec comme réflexion « femmes et chaines de valeurs agricoles », la rencontre qui a vu la participation du Ministre du  Commerce et des petites et Moyennes entreprises, Petites et Moyennes Industries , et de la Ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat National ainsi que plusieurs partenaires techniques et financiers, des ambassadeurs, et des organisations de producteurs a été couplée avec l’organisation d’une foire exposition des produits agricoles transformés par des organisations et associations de femmes de la FENATAG, encadrées par la FAO».

Une cinquantaine de transformatrices de produits agricoles a pris part à cette manifestation afin de montrer leur savoir-faire et leur apport à l’économie nationale.

Deux communications ont été livrées à l’occasion, portant notamment sur le contexte institutionnel des activités de transformation des produits agricoles ; les avantages et inconvénients liés aux chaines des valeurs.

La communication livrée par l’Agence Gabonaise de la normalisation (AGANOR) a mis en évidence l’importance de la normalisation et son lien avec la sécurité alimentaire. La seconde communication livrée par une transformatrice agricole a mis exergue plusieurs cas de réussite des femmes dans la chaine des valeurs agricoles en dépit des obstacles et écueils rencontrés au quotidien dans leurs activités respectives.

Dans son allocution d’ouverture, le Ministre du Commerce et des petites et Moyennes entreprises, Petites et Moyennes Industries, David Mbadinga a salué l’initiative et la relation forte tissée par la FAO avec le gouvernement, destinée à mener des interventions multiformes pour appuyer tous les acteurs impliqués dans la valorisation des produits agricoles.

Pour sa part Hélder Muteia, Coordonnateur du Bureau Sous-régional de la FAO pour l’Afrique Centrale et Représentant de la FAO au Gabon, a réitéré la disponibilité de l’institution dont il a la charge à appuyer aux côtés du gouvernement, les efforts des femmes dans le développement des chaines de valeurs agricoles.

La cérémonie s’est achevée par la visite des cinquante-six stands érigés pour la circonstance et les produits agricoles locaux transformés et exposés par les femmes membres des différentes associations et organisations agricoles réunies au sein de la FENATAG.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here