Menga sort de son silence.

0
215
Michel Menga M'Essone lors d'une sortie au quartier Glass photo Gabonactu.

C’est une sortie tumultueuse que celle organisée ce week-end à Libreville au quartier général à Glass,  par l’ex Secrétaire général du Rassemblement Héritage et Modernité (R.H.M) et membre fondateur de cette formation politique de l’opposition Michel Menga m’Essone.

Devant quelques anciens militants déchus eux aussi pour avoir été compromis par le pouvoir PDG, le membre du gouvernement a indiqué que son parti qui a changé de nom en devenant le Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM) lors du dernier congres extraordinaire tenu du 5 au 7 avril 2019, est légalement constitué « Il ne doit pas mourir ».

Pour Michel Menga M’ESSONE, le congrès n’a pas respecté les textes et règlements intérieurs du parti d’organiser d’abord les congrès provinciaux avant l’ultime, dit extraordinaire ce, conformément aux statuts. Le co-fondateur du parti a rappelé à l’assistance venue nombreux que, selon les textes  « un membre fondateur ne peut-être exclu du parti ». L’opposant radical a aussi confié que « Ce congrès organisé sans lui est nul et sans effet ». Revenant sur l’avenir politique du RHM, l’homme de Cocobeach s’est montré rassurant car d’autres membres influents qui l’accompagnent s’engageront  dans une bataille juridique la semaine prochaine. Désormais armé de son slogan «  RMH j’y suis RHM j’y reste » tout porte à croire que le natif de l’estuaire récupérera certainement Héritage et Modernité avec ses compagnons, comme il l’a souligné  « je suis co-fondateur de ce parti fondé par les dissidents du PDG ».     

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here