L’histoire politique de l’affaire Aba’a Minko.

0
384
Roland Désiré Aba’a Minko

L’affaire Aba’a Minko est un conflit social et politique majeur dans l’histoire du Gabon.

Arrêté en juin 2017, l’opposant et ancien candidat à l’élection présidentielle de 2016 Roland Désiré Aba’a Minko est accusé d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, d’incitation à la révolte et de diffusion de fausses nouvelles en vue de troubler l’ordre public. Alors qu’il ne cesse de clamer son innocence, il a été jugé coupable par la Cour criminelle spéciale ce 10 juin 2020. Il est donc condamné à 10 ans d’emprisonnement dont 5 ans avec sursis pour délit d’association de malfaiteurs.

En effet, Roland Désiré Aba’a Minko avait menacé le 16 juin 2017 avec la complicité d’hommes, non identifiés et équipés d’armes blanches de faire exploser les rédactions d’Africa N°1, Gabon TV, Kanal 7, TV+ s’ils ne diffusaient pas le message dans lequel ce dernier appelait à la déstabilisation des institutions gabonaises.

La dimension proprement politique, voire politicienne, de la crise a rarement été abordée en elle-même. Or, derrière l’affrontement entre les partisans de l’innocence d’Aba’a Minko et ceux convaincus de sa culpabilité se joue une partie décisive de l’histoire du Gabon. En outre, l’attitude de l’opinion publique, pour autant qu’on puisse l’apprécier, semble avoir été beaucoup plus nuancée et moins manichéenne que l’historiographie ne l’estime.

Cette affaire reste l’un des exemples les plus marquants d’une erreur judiciaire difficile à réparer, avec un rôle majeur joué par l’opinion publique et la presse. Plus cette affaire est finie, plus il est évident qu’elle ne finira jamais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here