Les préparatifs du marathon au centre de la rencontre.

0
137
le Ministre d'Etat , Ministre des sports en charge de la culture Alain Claude Bilie By Nzé fait le point du Marathon avec Sébastien Bottari, l'organisateur de l'évènement.

Le ministre d’Etat, ministre des sports Alain Claude Bilie By-Nze s’est entretenu ce 27 novembre au Palais des Sports de Libreville, avec Sébastien Bottari, qui est le chargé de l’organisation du marathon de Libreville qui aura lieu ce week- end du 1er au 2 décembre.  Objectif visé étant de faire le point des préparatifs quelques jours avant le début de la compétition.

« Il était important de venir faire le point avec le ministre d’Etat qui est un soutien indéniable dans cette compétition et aussi le rassurer quant au déroulement effectif de la compétition cette fin de semaine » a déclaré Sébastien au sortir de l’audience avec Bilie By-Nze.

Les collaborateurs du Ministre d’Etat écoutant attentivement l’organisateur du Marathon Sébastien Bottari.

Quant à la compétition proprement dit, elle verra la participation de plus 16 000 athlètes venu de tous les horizons. Cette année, il ne s’agira pas seulement des athlètes mais les populations auront la possibilité de participer avec les nombreuses animations des groupes de danses modernes ou traditionnels et des Disk Jockey qui feront monter la pression pour une fête totale.

Cette année la surprise viendra certainement de la présence de deux légendes de l’athlétisme mondiale, le marocain Hicham El Guerrouj, spécialiste des courses de fond et demi-fond considéré comme le meilleur athlète marocain de tous les temps et l’Ethiopien Haile Gebrselassie double champion olympique et huit fois champion du monde des courses allant du 1500 au 10 000 mètres.

D’après Sébastien Bottari « les athlètes gabonais ne peuvent pas espérer remporter le marathon parce que n’étant pas physiquement au niveau des standards mondiaux mais ils peuvent avoir de leur chance dans les courses de semi-marathon c’est-à-dire le 21 ou le 10 kilomètres ». Cette analyse est logique à plus d’un titre quand on connait les conditions dans lesquelles travaillent ces vaillants hommes et femmes qui souvent sont abandonnés à eux-mêmes ; c’est souvent à la veille ces échéances que l’on improvise des regroupements ou des mises au vert aux sommes vertigineuses qui ne servent qu’à garnir les poches de qui vous savez. A vos marques, prêts et courrez…..  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here