Le SYNAMAG dit non aux décisions du conseil supérieur de la magistrature du 03 juillet.

0
381
Palais de justice de Libreville.

Le président du syndicat national des magistrats du Gabon(SYNAMAG), Germain Nguema Ella au cours d’un point de presse ce vendredi au tribunal de première instance de Libreville a dénoncé les mauvaises décisions notamment les nominations, promotions et affectations.

Les magistrats ont catégoriquement refusé de cautionner le désordre avec  ses affectations et nominations transversales des hommes en toge des autres ordres dans l’ordre  administratif, l’affectation des magistrats dans les tribunaux administratifs dans l’arrière-pays sa structure  d’accueil…

S’agissant des mesures d’austérité décidées lors du conseil des ministres du 3 juillet 2018, les magistrats rejettent  leur mise en bon sous caisse à compter de cette fin du mois de juillet et prévoient et une grève d’avertissement de  5 jours si, malgré toute cette  mesure est appliqués.

Enfin, refus catégorique de la réduction de leurs rémunérations étant donné la hausse continue des produits de consommation courante (gaz, riz, sucre, carburant, huile…). Une grève générale illimitée pourrait être déclenchée en cas d’application de ces réductions.

Ainsi, le SYNAMAG, vient de confirmer une fois de plus sont sérieux, sa responsabilité et sa crédibilité, tout en espérant qu’il continuera à maintenir le cap.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here