Le Premier ministre à la cérémonie solennelle d’ouverture de la 1ère session ordinaire de l’Assemblée plénière du CND.

0
200
Le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale (à gauche)

Le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale a pris part ce jour à la cérémonie solennelle d’ouverture de la 1ère session ordinaire de l’Assemblée plénière du Conseil national de la démocratie (CND).

Dans son allocution circonstancielle, le président de cette institution, Me Séraphin Ndaot Rembogo, a salué le chef du gouvernement pour son implication et son appui dans la résolution des problèmes qui entravent le bon fonctionnement du CND en particulier et des institutions de la République en général. « C’est une raison pour nous d’être confiants. Il demeure au fond, et tant mieux pour le Conseil, notre pèlerin, dans cette quête de solutions à ce problème qui perdure. », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Me Séraphin Ndaot Rembogo a appelé à cultiver le dialogue. À ce titre, il a salué la décision du Premier ministre d’ouvrir un dialogue avec les partenaires sociaux. « Assurément, cette concertation a permis de décrisper la morosité sociale contrariante. Pour reprendre un vieil adage connu : ‘quand on se parle, on ne s’entretue pas, on avance ensemble’. L’histoire et l’actualité nous enseignent que la concertation politique et sociale périodique utile, demeure un pivot central dans la prévention et le règlement pacifique des conflits politiques et sociaux naissants, existants ou persistants », a conclu le président du Conseil national de la démocratie.

Cette 1ère session ordinaire de l’Assemblée plénière du Conseil national de la démocratie, dont les travaux se tiendront jusqu’au 3 mars prochain, sera consacrée à l’examen de différents points tels que : le projet de loi relatif à la réforme du Conseil national de la démocratie, le financement des partis politiques légalement reconnus, le statut du CND, la création d’une commission chargée des questions de genre, la constitution des partis politiques dans le fonctionnement du CND.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here