Le COPIL : Plus de sensibilisation contre le COVID-19, et des sanctions dissuasives des plaisantins.

0
231
Guy Patrick Obiang Ndong, Porte-Parole du Comité de pilotage et de plan de veille et de riposte à l’épidémie coronavirus

Dans son point de presse quotidien du dimanche 29 mars 2020, le Porte-Parole du Comité de pilotage et de plan de veille et de riposte à l’épidémie coronavirus, Guy-Patrick Obiang, a affirmé que 17 jours après la déclaration du premier cas de Covid-19, le Gabon a enregistré 7 cas positifs au Covid-19 dont un décès. Au total, 269 tests ont été réalisés dont 201 négatifs, 7 positifs et 61 en attente des résultats. Cependant, il y a une augmentation du nombre de personnes ayant effectué un séjour récent à l’étranger et qui présente des symptômes évocateurs d’une contamination au Covid-19, leurs résultats sont en attente. 

Concernant l’évolution clinique des six cas contaminés actuellement hospitalisés, il y a une évolution favorable de leur état de santé et le dernier patient déclaré, à cause de ses comorbidités, va démarrer un traitement d’essai à partir de lundi 30 mars 2020, composé de Lopinavir/ritonavir associé à l’Azithromycine.

Aujourd’hui, 106 cas contacts sont actuellement en quarantaine au Ré- Ndama.

Suite à une vidéo réalisée par un compatriote qui a été admis à l’Hôpital d’instruction des Armées d’Akanda (HIAA) le 18 mars 2020 pour suspicion d’une contamination au Covid-19. A son entrée, son examen clinique était normal de même que le bilan biologique. Le test du covid-19 s’est révélé négatif. Au regard de son bon état de santé, il a été transféré au Ré-Ndama pour mise en quarantaine. Durant cette période, il s’est plaint de fièvre avec une température normale puis d’étouffement avec un examen pulmonaire normal. Un deuxième bilan biologique a été réalisé et toujours normal.

Il est à préciser que l’HIAA a été entièrement réquisitionné pour la prise en charge du Covid-19. Sur une capacité litière de 104 lits, seuls 17 sont occupés. Sur les 17 patients, il y a 5 cas confirmés, 2 personnes testées négatives au Covid-19 et 10 en attente des résultats.

Et le Dr Guy Patrick Obiang de s’interroger sur les motivations réelles de ce compatriote qui a créé une psychose nationale et un doute sur les données officielles du Covid-19 au Gabon. A cet effet, le COPIL saisir le procureur de la République pour l’ouverture d’une enquête.

Deux combats se présentent, le combat contre le Covid-19 pour freiner la propagation de cette pandémie et le combat contre l’incivisme. Un compatriote a été interpelé dimanche 29 mars 2020 par les services judiciaires pour plaisanterie et 10 pasteurs interpelés par la Mairie de Libreville pour célébration d’office religieux. Ce qui laisse croire que plusieurs d’entre nous ne mesurent pas la gravité de la situation.

Aussi, le COPIL constate également une multiplication des associations qui font le porte à porte pour sensibiliser les populations ou pour mener des œuvres caritatives. Certes, leur contribution à la riposte est a saluée, mais c’est une stratégie de mobilisation très dangereuse car elle suscite des rassemblements, des contacts physiques, principaux facteurs de risque de propagation du Covid-19. Le COPIL recommande donc la sensibilisation par la télévision, la radio et les réseaux sociaux. Comme l’a dit le président de la République, le virus ne circule pas ce sont les hommes qui circulent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here