» L’AVC n’est pas une fatalité « .

0
328
Aimée Délia Bilouni Ep. Ndjaly, présidente de l'ONG SOS AVC, prononçant le discours d'ouverture.

 C’est le thème  retenu à l’occasion  du forum sur l’accident vasculaire cérébral (AVC ) organisé ce jour dans un hôtel au sud de Libreville (Owendo)  par l’ Organisation Non Gouvernementale SOS AVC. Cette rencontre axée sur la sensibilisation et l’information permet aux organisateurs de faire connaître la maladie auprès des populations.

L’objectif visé étant bien entendu de sensibiliser les populations sur cette maladie qualifiée de tueuse silencieuse et aussi d’amener  les victimes à rompre avec l’isolement.

Au menu de la rencontre  de ce jour les sessions d’information des experts et professionnels de la santé sur des thématique variées et riches, des témoignages de personnes atteintes de l’ AVC  à l’ exemple de Harlet Boris Ekoga, ou de Aimé Délia Ndjaly.

Madame Obone victime d’un AVC.

Rappelons à toutes fins utiles  que l’AVC est une  » attaque  » au cerveau causé par une artère bouchée ou déchirée et dont les symptômes apparaissent brutalement. Selon les statistiques du ministère de la santé, 7 personnes sur 10 meurent de l’AVC au Gabon.

Cette journée participe donc de la volonté de l’ONG SOS AVC à sensibiliser les populations sur les comportements et les gestes utiles à adopter afin de prévenir une éventuelle attaque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here