La journée du pétrole et du gaz à Malabo, la confirmation du Gabon attendue.

0
163
Le ministre des hydrocarbures Noél Mboumba, prendra t-il part à la rencontre de Malabo?

La Journée de la réunion sur le pétrole et le gaz qui se tiendra du 1er au 2 octobre intervient dans le contexte d’une forte reprise du secteur des services pétroliers en Afrique centrale. Malheureusement le Gabon tarde à confirmer sa participation à cause de l’absence au pays du  ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures,  Noël Mboumba qui prend  part  au forum du Business Council for International Understanding (BCIU) qui se tient à New York en marge de la 74ème Assemblée générale des Nations unies.

Le secteur pétrolier Gabonais  gagnerait à répondre à l’appel à la coopération de la Guinée équatoriale pour  participer à la Journée du pétrole et du gaz (Oil & Gas Meeting Day) à Malabo le 1er et 2 octobre 2019. La  Journée de la réunion sur le pétrole et le gaz serait très bénéfique pour le Gabon car intervenant  dans le contexte d’une forte reprise du secteur des services pétroliers en Afrique centrale. Ce qui  est particulièrement soutenu par la forte activité de forage dans les marchés clés tels que le Tchad et le Gabon et par les perspectives d’exploration exceptionnelles en cours de forage dans la région, notamment dans la région du Congo.

Cette croissance dans le secteur pétrolier et gazier africain offre aux sociétés de services du continent d’énormes possibilités de partenariat et d’expansion régionale. En tant que plaque tournante de l’énergie, du pétrole et du gaz, l’Afrique centrale compte plusieurs sociétés de services locales en ingénierie et construction, en services de soutien au forage et dans l’industrie de la logistique et des transports dont les perspectives de croissance peuvent être débloquées en s’ouvrant davantage aux partenariats et coentreprises internationaux.

Les récentes réformes réglementaires au Congo-Brazzaville, au Gabon et au Cameroun montrent clairement que le contenu local sera le moteur de la croissance du pétrole et du gaz en Afrique centrale et dans le reste du continent. En outre, les succès récents en matière d’exploration et l’augmentation de la production dans la région, en particulier en Guinée équatoriale, offrent aux sociétés de services locales les meilleures opportunités de mieux participer au développement du secteur. La confirmation  du Gabon qui occupe le 5ème  rang des producteurs pétroliers  en Afrique Sub-saharienne à la Journée de la réunion sur le pétrole et le gaz devrait montrer que les entreprises africaines sont ouvertes aux échanges commerciaux et recherchent des accords susceptibles de soutenir la croissance de l’industrie et de créer des emplois.

La Chambre africaine de l’énergie soutient fermement la Journée du pétrole et du gaz, organisée par l’Alliance nationale des sociétés de services d’hydrocarbures de la Guinée équatoriale (NAHSCO). Malabo s’est positionnée comme la plaque tournante permettant aux sociétés de services d’engager des discussions constructives sur la manière de bâtir la prochaine génération de leaders et de sociétés du secteur pétrolier et gazier en Afrique. Le secteur des services est un important créateur d’emplois et un puissant pilier de l’industrie pétrolière et gazière mondiale. Au fur et à mesure que la coopération entre les marchés pétroliers africains se développe, la nécessité pour les sociétés de services d’intensifier leurs activités et de poursuivre une stratégie de communication agressive n’en devient que plus importante.

Tout en espérant que le ministre du pétrole et du Gaz du Gabon, Noél Mboumba comprendra l’enjeu de cette rencontre en terre Guinéenne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here