Jacques-Denis Tsanga annonce la 2ème édition du salon du bois Gabon Wood show.

0
45
L'annonce officielle de la 2ème édition du salon de Gabon Wood Show par le ministre des Eaux et Forêts Jacques Denis Tsanga à Nkok.

Le ministre des Eaux et forêts a annoncé  au cours d’une  conférence de presse tenue à Nkok que la deuxième édition du Gabon Wood Show se tiendra du 24 au 26 juin 2019. Une information rendue officielle en présence  du  directeur général de la Zone économique de Nkok, et des représentants des médias. Un salon du bois dont l’objectif sera comme l’édition précédente, de «montrer le visage de la nouvelle industrialisation du Gabon».

Suite au succès de la première édition qui a enregistré selon les autorités, plus de 47 participants évoluant dans l’industrie du bois, la présence de 14 pays et environs 3000 visiteurs, Jacques-Denis Tsanga, a solennellement annoncé ce mardi la tenue prochaine de la deuxième édition du salon du bois au Gabon. «Ce succès qui est apparu évidant, est aujourd’hui la motivation qui est la nôtre à la fois le gouvernement gabonais et nos partenaires, d’envisager l’organisation le 24, 25 et 26 juin 2019 prochain de la 2ème édition du Gabon Wood show, qui aura certainement un succès beaucoup plus grand. Car cette première édition a permis de montrer le visage de la nouvelle industrialisation du bois au Gabon», a indiqué le ministre des Eaux et forêts.

Une annonce officielle qui a permis au directeur général de la Zone Spéciale de Nkok, de présenter tout l’intérêt de ce salon du bois pour le Gabon. «Nous avons tous pu voir le succès qu’a été le salon du bois 2018. Ce succès n’aurait pas été possible sans le support de notre ministre. Il a eu pour effet de booster l’image du Gabon sur le plan international et l’a déterminé comme une destination pour le bois», a déclaré le directeur général de la Zone économique de Nkok, Jasveer Singh.

Une initiative qui selon Jacques-Denis Tsanga conforte la décision du Chef de l’Etat d’arrêter l’exportation de grume pour une transformation locale du Bois. «Le choix du chef de l’Etat de se lancer dans la transformation de notre bois, est un succès. Et aujourd’hui, nous faisons école en Afrique, où beaucoup d’autres pays envisagent également d’interdire de manière proportionnée l’exportation de grume et de s’inscrire dans la voix que le président de la République gabonaise a tracé. Pour qu’au-delà de l’industrialisation du bois au Gabon, l’Afrique puisse ambitionner de transformer ses produits pour leurs ajouter une valeur», a-t- il conclut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here