Gabon 9 provinces : Laeticia Carmella Diweckou fait un Bilan mitigé du festival.

0
288
Gabon 9 provinces : Laeticia Carmella Diweckou fait un Bilan mitigé du festival.

La ministre déléguée de la Culture, a au cours de la conférence de presse tenue ce mercredi 22 août 2018 au palais des sports de Libreville, présenté le bilan quelque peu mitigé du festival Gabon 9 provinces de  l’édition 2018 qui s’est déroulé du 7 au 15 août dernier au Boulevard Jean -Paul II.

Durant neuf jours les différentes provinces du Gabon ont pu succinctement valoriser le potentiel culturel et historique qui est le leur. Un festival qui a permis à tout un chacun de pouvoir apprécier la diversité culturelle en matière de mets culinaires, de danses, de peintures, de contes et bien d’autres. Aucune œuvre humaine n’étant parfaite, Léaticia Carmella Diweckou a néanmoins déploré quelques fausses notes survenues lors de cette 2ème édition.

«Lors de la conférence de presse annonçant le lancement de ce festival, nous avions fait état des difficultés budgétaires dont nous faisions face pour organiser cet événement. Ce budget qui était initialement prévu à 600 millions est par la suite passé à 300 millions de francs CFA. Durant cette édition, nous avons enregistré quelques couacs en ce qui concernait la sortie des masques. Et nous reconnaissons que cette étape du festival n’a pas répondu à la vision qui a été la nôtre au départ. C’est le lieu ici de saluer le patriotisme des artistes qui ont presté sur scène durant ce festival, mais qui malheureusement du fait des restrictions budgétaires, ces derniers n’ont pas été remercié à la hauteur de leurs talents respectifs», a-t-elle indiqué.

Malgré tous ces désagréments observés et mis en exergues, la ministre de la Culture c’est néanmoins félicité de l’engouement dont ont fait preuve les populations. «Nous pouvons affirmer que les Gabonais se sont approprié positivement ce concept et semblent de plus en plus avoir apprécié cette idée qu’est le festival Gabon 9 provinces. Pour la réalisation de ce festival, il faut dire que plusieurs entités ont participé à agrémenter cet événement, tel que les sapeurs-pompiers, les forces de l’ordre et de sécurités, la mairie de Libreville et l’éducation nationale. Nous tenons également à remercier les jeunes qui ont effectué massivement le déplacement pour venir à la rencontre et à la découverte de leurs histoires, leurs cultures et de leurs patrimoines matériels et immatériels», a-t-elle déclaré.

Pour la prochaine édition, cette dernière à tenue à rassurer le public, que les suggestions faites par les uns et les autres lors de cette 2ème éditions seront scrupuleusement prises en compte pour améliorer ce festival qui tend à devenir une tradition  au Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here