Gabon 9 Provinces dans 1 mois.

0
86
Franck Nguema, ministre en charge de la culture délivrant le chronogramme de ''Gabon 9 provinces".

Dans quelques semaines nos concitoyens vibreront, à nouveau, au rythme des rites et traditions à l’occasion de la 3éme édition du Festival Gabon 9 provinces  avec pour thème: « Langues locales et jeunesse » qui se tiendra  du 8 au 16 août 2019. C’est en ces termes que Franck Nguema, le ministre  en charge de la culture a ouvert sa conférence de presse ce 10 juillet 2019 au palais des sports de Libreville.

L’année dernière déjà,  « Gabon 9 Provinces » a une fois de plus été marqué par une forte fréquentation globale que le comité d’organisation a estimée à « plus de  40.000 personnes.  Les services indiquent par ailleurs une « adhésion remarquable de 1500 artistes avec une moyenne journalière de 150 artistes et groupes culturels ».

Cette 3ème édition du Festival Gabon 9 Provinces est placée sous le sceaux « Langues locales et Jeunesse ».

Comme l’a rappelé le membre du gouvernement la « Constitution Gabonaise, dans son titre premier et en son article 2, stipule que : « la République Gabonaise adopte le français comme langue officielle de travail. En outre, elle œuvre pour la protection et la promotion des langues nationales,

Avant cela, permettez-moi de rappeler que le Président de la République,  Ali Bongo Ondimba, accorde une place particulière à la Culture et à la Jeunesse.

Dès ma prise de fonction ministérielle, et sous l’impulsion du Président de la République, j’ai annoncé que je m’évertuerai à « mettre la Jeunesse au centre des politiques publiques » car elle représente la majorité de la population Gabonaise et de ce fait « commande sa prise en considération prioritaire voir urgente au regard de ses difficultés actuelles ».

Soulignons que Si le français est la langue officielle du Gabon, utilisée à l’école et dans les administrations, le pays recèle plus de 40 langues locales. Reléguées au second plan, elles sont menacées d’extinction.

Car pour certaines associations de jeunesse œuvrant dans le domaine de la culture, il n’est pas question d’assister impuissamment au déclin de celles-ci, une langue, même presque plus parlée à ce jour, pour devoir de mémoire, se doit de subsister à travers le temps. Juste pour que l’on sache comment elle se parlait en vue de permettre l’apprentissage des locutions usuelles a rappelé le ministre des sports et de la culture.

Pour le patron de la culture, Ce combat pour la pérennisation des langues gabonaises se commande désormais sur plusieurs fronts. Entre le souhait du ministère de la Culture de les introduire dans la gestion des collectivités locales et le challenge des associations pour en faire la promotion, à travers des activités ludiques.

Par ailleurs, pour les communications extra familiales et même pour les communications familiales, les Gabonais utilisent majoritairement le français.

En outre, 30 à 40 % des enfants qui naissent à Libreville aujourd’hui ont le français comme langue de première acquisition, même lorsque les parents parlent des langues autochtones. Cette situation sociolinguistique a longtemps constitué un frein pour l’apprentissage d’autres langues aussi bien autochtones qu’internationales.

Le calendrier général de la 3ème édition se décline ainsi qu’il suit : Période des inscriptions : du 10 et le 31 juillet 2019, du lundi au vendredi (9h 00 – 16h 00) ; (Inscription des artistes, des exposants des œuvres d’arts ainsi que les restaurateurs des mets de nos terroirs); Lieu des inscriptions : Palais des sports et de la culture ; Du 1er au 3 août 2019 : présélection des groupes traditionnels et artistes ; Le 5 août 2019 : publication des résultats des présélections ; Du 8 au 16 août 2019, chaque jour une province du pays sera célébrée ; Le village du festival est ouvert au public du 8 au 16 août de 12h à l’aube.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here