Faustin Boukoubi président de l’Assemblée nationale.

0
128

A l’arrêt depuis plus de huit mois, le bureau de l’Assemblée nationale à été connu cet après midi au terme d’une élection qui a permit de connaître le nom du nouveau Président de la seconde chambre du Parlement en la personne de Faustin Boukoubi.

Au sortir de cette élection l’institution va retrouver son rôle au sein du paysage institutionnel gabonais, dont la suspension avait été prononcée par décision de la Cour constitutionnelle datant du mois d’avril 2018.
L’opinion semblait se focaliser sur les tractations, actuellement en cours au siège du Parti démocratique gabonais à Libreville, les pédégistes majoritaire au sortir des élections législatives et locales finiront par choisir l’ancien secrétaire général du PDG et ancien ministre pour succéder à Richard Auguste Onouviet.

Faustin Boukoubi, plusieurs fois ministre, est celui à logiquement échoir le perchoir de l’Assemblée nationale cet après midi au Palais Léon Mba. Il n’a pas eu de soucis. Dans la mesure où au sortir des élections législatives 2018, le PDG avait remporté la majorité absolue des sièges à pourvoir.

Faustin Boukoubi, élu de Pana dans la Lombo Bouenguidi (Ogooué Lolo), passe pour être un des plus fidèles militants du parti au pouvoir.
Il a bénéficié du soutien des Présidents des institutions constitutionnelles : Marie Madeleine Mborantsouo (Cour constitutionnelle) et Lucie Milebou Aubusson (Sénat).

L’élection de Faustin Boukoubi au perchoir de l’Assemblée nationale donne l’occasion à l’ancien membre du gouvernement de jouer un rôle clé de quatrième personnage dans l’ordre protocolaire de l’État.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here