Distribution de moustiquaires imprégnées aux personnes vulnérables.

0
325
Lutte contre le paludisme au Gabon.

Lors de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille a intégré des moustiquaires imprégnées dans son action de distribution de kits et bons d’achat alimentaires aux foyers économiquement faibles de Libreville.

Alors que l’actualité mondiale est dominée par la pandémie de Covid-19, il est essentiel de ne pas oublier les autres maladies auxquelles notre pays doit faire face.

Le paludisme demeure l’une des principales causes de mortalité en Afrique. En 2018, on estimait à 228 millions le nombre de cas de paludisme et 405 000 décès dans le monde. Au Gabon, 286 237 cas de paludisme dont 591 décès ont été enregistrés la même année. Par ailleurs, cette maladie est la première cause de morbidité, d’hospitalisation et d’absentéisme dans notre pays.

Au total, 383 moustiquaires imprégnées seront distribuées aux familles identifiées par le réseau d’associations partenaires de la Fondation. Parmi ces associations figurent celle des Sourds d’Akanda, située à la cité Alhambra, et l’ONG « Les Guerriers du Social », qui aide les familles vivant autour de la Décharge de Mindoubé.

« Notre ONG aide une centaine de familles qui vivent dans une très grande précarité. Durant cette période de pandémie, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba nous appuie dans la sensibilisation sur les gestes barrières et la distribution de kits alimentaires. Vu l’environnement dans lequel ces familles vivent, elles courent un risque plus élevé de contracter le paludisme. Ainsi, ces moustiquaires imprégnées leur seront d’une grande aide. », explique Tupe Kassa Nzigou, Président de l’ONG « Les Guerriers du Social ».

Pour rappel, le 4 avril dernier, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille avait lancé le projet « Solidarité Covid-19 » qui vise à apporter un soutien aux populations défavorisées, qui sont le plus durement impactées par les conséquences socio-économiques de la pandémie.

La première phase du projet consiste en la distribution d’une aide alimentaire d’une valeur de 45 000 FCFA valables dans les magasins des groupes CECA GADIS et SAN Gel à 10 000 familles ainsi qu’un kit alimentaire Sotrader à 13 000 familles dans les 9 provinces du pays. La Fondation collabore avec la Croix-Rouge gabonaise, les représentants religieux et les associations partenaires pour la distribution de ses aides alimentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here