CEMAC : Accélération de la croissance avec la création d’emplois.

0
77
Une photo des Chefs d'Etat et des gouvernements lors de la rencontre de la CEMAC à Yaoundé au Cameroun.

Clôturant les travaux du Sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), le Premier ministre, chef du gouvernement, Julien Nkoghe Bekale et les chefs d’Etat membres de cet ensemble sous régional, ont réaffirmé leur volonté commune « d’accélérer la croissance pour répondre aux attentes légitimes des populations, notamment des jeunes en matière d’emplois ».

En conclave au palais de l’Unité le vendredi 22 novembre avec pour objectifs d’examiner la situation économique, financière et monétaire et d’analyser les perspectives des économies de la sous-région, les chefs d’Etat et de gouvernement ont salué, à la suite de différents exposés sur les points à l’ordre du jour, le retour à la croissance positive et la reconstitution des réserves de change communautaire.

Les mesures d’urgence prises en 2016 à l’occasion du Sommet extraordinaire sur la situation économique et monétaire de la zone CEMAC combinant une politique budgétaire adéquate, une politique monétaire appropriée et une coopération internationale renforcée ont permis de juguler les effets néfastes du « double choc pétrolier et sécuritaire sur les économies de la sous-région. »

Concernant plus particulièrement l’aspect sécuritaire, les chefs d’Etat et de délégation ont décidé de renforcer les actions communes et concertées afin de lutter efficacement contre le terrorisme et les autres défis majeurs qui menacent la paix et la sécurité des populations.
L’amélioration du climat des affaires, la promotion des investissements privés, l’intensification de la diversification des économies pour les rendre plus fortes et plus compétitives, le développement des échanges commerciaux intra-communautaires pour préparer notre région à tirer le meilleur profit de la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECAf) et l’accélération de la réalisation d’infrastructures d’intégration sont autant d’autres résolutions prises au cours de cette session extraordinaire.

Enfin, soucieuse de disposer d’une monnaie stable et forte, la Conférence des chefs d’Etat de la CEMAC a décidé d’engager une réflexion approfondie sur les conditions et le cadre d’une nouvelle coopération monétaire avec la France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here