Camélia Ntoutoume Leclercq à la tête des anciens élèves de l’ ENA- France !

0
191
Idriss Deby Itno
Camélia Ntoutoume Leclercq recevant les félicitations du Président Tchadien Idriss Deby Itno au sortir de l'élection.

C’était à l’issu d’un scrutin âprement discuté avec deux autres candidats, un marocain et un libanais.  Notre compatriote a engrangé 56% des votes. Cette Conseillère Chef de département Communication à la Primature, Camélia Ntoutoume Leclercq a été récemment portée à la tête de la Confédération Internationale des Associations Françaises et Etrangères des Anciens Elèves de l’Ecole Nationale d’Administration française (ENA-France) pour une durée d’un an par ses pairs issus de 134 pays et regroupés dans 43 associations. C’était au cours d’une rencontre qui s’est tenue le 29 juin 2019 à Ndjaména (Tchad).

Cette consécration arrive après un passage comme Vice-présidente de la section Afrique. Il s’agit donc d’une première pour cette structure associative d’avoir à sa tête une femme depuis 22 ans qu’elle existe et alors que son collège électoral est composé à 98% d’hommes. Sa mission consistera à organiser un colloque sur une thématique différente par zone continentale. Il s’agit donc d’une récompense bien méritée pour celle qui s’est toujours distinguée par son dynamisme et sa rigueur dans le travail.  A l’issue du scrutin, Daniel Keller, président de la section France a déclaré : « le scrutin en a décidé ainsi, c’est la main du destin, nous serons en 2020 au Gabon, à Libreville ».

Ça a également été une occasion pour le Président de l’Association des Anciens Elèves de l’ENA section Tchad, Dr David Houdeingar, par ailleurs ministre de l’Enseignement supérieur de ce pays, d’indiquer que ‘’ la formation de l’ENA France est pour les non-ressortissants français, le fruit d’une longue et précieuse coopération entre la France et les autres pays. Au-delà de cette relation, il y’a aussi et surtout de formidables parcours intellectuels et collectifs qui se sont construits entre des nationalités différentes’’.  La rencontre de la capitale tchadienne a eu pour temps fort la conférence débat qui a porté sur le thème « le capital humain au service du développement : nouvelles mobilités et compétences’’.

A l’issue de ces travaux, les anciens élèves étrangers de l’ENA ont sollicité que l’ENA reste l’appellation future de toute école de formation des hauts fonctionnaires.

Coordinatrice de la Communication Gouvernementale et chargée de la Décennie de la femme, Camelia Ntoutoume Leclercq va axer son plaidoyer sur les questions de genre, de diversité et de mixité. En somme des thématiques qu’elle compte bien intégrer dans les rencontres associatives.

L’association des anciens élèves de l’ENA-France est une option très stratégique, car elle milite entre autres pour le maintien d’un lien entre les anciens élèves de toutes les nationalités et contribue à maintenir des relations favorables au développement des échanges entre pays membres. Elle développe également des liens dans les domaines diplomatiques, économiques et culturels et favorise les relations entre les secteurs publics et privés des pays concernés.

La nouvelle présidente de l’ENA- France,Camélia Ntoutoume Leclercq posant avec les anciens élèves.

L’Ecole Nationale d’Administration accueille des élèves étrangers depuis 1949. En 2019, ce réseau regroupe 3 700 élèves issus de 134 pays. Le Gabon organisera sa réunion annuelle en 2020. Véritable fierté nationale !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here