Affaire BGFI Bank Me Alfred Bongo: La banque donne des éclaircissements.

0
314
Me Raymond Sima Obame lors de la conférence de presse.

C’est lors d’un point de presse tenu le 11 avril dernier à la maison de l’avocat à Libreville, que le conseil du groupe BGFI Bank a éclairé succinctement les hommes et femmes de médias sur l’affaire des 1.5 milliards disparus dans les comptes de Me Alfred Bongo  Ondimba domicilié à BGFI.

Selon la banque, Me Alfred Bongo Ondimba n’a pas respecté les règles du jeu en choisissant de mettre sur la place public une affaire où il est perdant d’avance. En clair«  Il a commis une faute élémentaire, mais qu’il ne peut imputer qu’à sa propre légèreté », affirme Me Obame Sima qui  ajoute dans son propos que la banque se réjouit de l’annonce d’une plainte déposée contre BGFI Bank devant le juge d’instruction pour faire la lumière sur ce dossier. Plus loin, il a déclaré que  «  cette procédure permettra de révéler au grand jour les insuffisances professionnelles et déontologiques  du cabinet Alfred Bongo dans la gestion de ce dossier ».

Soulignons que Me Alfred Bongo  s’est, immédiatement après le  dépôt de la plainte au 1er cabinet du juge d’instruction,  empressé d’adresser une correspondance au président du groupe BGFI pour lui signifier qu’en dépit de cette plainte ,il privilégiait le  dialogue comme voie de sortie de ce litige. Autrement  dit, « Un  pas en avant et deux pas en arrière ». Pour l’avocat, « lorsqu’on dépense sans compter et sans faire la différence entre ses fonds propres et ceux de ses clients, il est évident qu’on sera toujours surpris par ses propre excès ». Le groupe BGFI Bank, précise son conseil, estime avoir suffisamment donné de précisions sur ce dossier à qui de droit et aurait pu être plus précis en mettant à la  disposition de tous,  les documents relatifs aux mouvements bancaires litigieux.

Me Raymond Obame Sima a conclu cette rencontre en affirmant que : « Lors  des prochaines sorties diffamatoires  de Me Alfred Bongo Ondimba , la banque n’aura plus la même réserve  car ce dernier doit faire preuve de retenue  qu’exige son statut professionnel et privilégier les procédures judiciaires , intellectuellement plus convenables  qu’il a initiées » .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here