Gabon 9 provinces : le lancement avec la sortie des masques.

0
161
Alain Claude Billie By Nzé, ministre d'Etat, ministre de la culture.

A quelques heures du lancement officiel du festival Gabon 9 provinces, le ministre de la Culture Alain Claude Bilie-By Nze, a au cours d’une conférence de presse  ce lundi 5 août 2018 au palais des sports de Libreville, décliné l’importance de cet évènement, qui est d’offrir aux populations l’opportunité de connaitre, de découvrir et de comprendre l’étendue de la diversité culturelle de nos provinces. Et quoi de mieux pour débuter les festivités que la sortie des masques.

A l’occasion du festival Gabon 9 provinces, le ministre de la Culture a indiqué que contrairement à l’année précédente, la sortie des masques se fera dès le premier jour des festivités. « Nous parlons beaucoup de cette sortie des masques. L’année dernière nous n’avons pas pu l’effectuer, mais cette année nous le ferons dès le premier jour. De sorte que nous puissions demander la bénédiction des mannes, des ancêtres par la sortie des masques. C’est un évènement très import car les masques chez nous, ont beaucoup de significations. Il y a ceux qui symbolisent les danses du jour et ceux qui représentent les danses de nuit. Ces masques-là ne sont pas seulement de l’esthétique, il y a aussi le contenu. Et ce contenu nous donnera l’opportunité d’avoir les conférences qui vont nous expliquer ce patrimoine immatériel qui est très important et qui mérite d’être connu et être mis en exergue», a expliqué Alain Claude Billie By Nzé, ministre d’Etat à la culture.

Sachant que le Gabon est riche et varié, et que toutes les provinces du Gabon regorgent d’une culture extrêmement diversifiée, portées par des peuples  qui eux- mêmes traversent les frontières pour certains d’entre eux. Ce dernier a indiqué que « cette culture qui est la nôtre est circulaire et doit naturellement pouvoir se transmettre. Hors, nous sommes face à de vraies difficultés liées à la modernité, aux nouveaux usages et principalement au fait que de plus en plus de jeunes n’ont plus l’opportunité de vivre la culture de leurs parents et ancêtre dû fais qu’ils n’ont plus la possibilité d’aller dans leur village» a renchéri le ministre d’Etat à la culture.

Pour cette  2ème édition, il espère compter sur la contribution des uns et des autres pour pouvoir améliorer  la prochaine édition. « Célébrer nos cultures, c’est quelque chose de fondamental, et nous avons souhaité effectivement que chaque province soit à l’honneur, parce que nos enfants qui ne sont pas originaire de telle ou telle province vont à travers cette édition, venir et découvrir la richesse de chacune des provinces qui constitue la richesse de notre pays. Il ne s’agit pas uniquement des provinces, il s’agit de ceux qui vivent dans ces provinces, de comment ils vivent la culture quel est leur mode de vie quotidien. C’est indispensable de savoir que nous avons cette richesse », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here